Actualités de l'année

Dernière actualité

Comment construire des logements sociaux qui allient confort des occupants, performances environnementales, matériaux biosourcés locaux et coûts maîtrisés ?

Le COL en partenariat avec le Comité de Bassin d’Emploi du Seignanx (CBE), Habitat Eco-action mais aussi Habitat Sud Atlantique et XL Habitat s’associent pour structurer une filière locale pour l’habitat social éco-construit et proposer des logements plus sains, écologiques et consommant peu d’énergie.
L’ambition est de montrer et démontrer qu’il est possible de construire du logement social en éco-habitat et à coûts maîtrisés.
En 2020, une 1ère phase d’étude des procédés constructifs bas carbone a permis de confirmer la viabilité économique de logements sociaux éco-construits notamment en bois/paille.

 

Exemple de projet de logement social en bois/paille à St Dié-des-Vosges (Le Toit vosgien) qui permet de stocker environ 1000 tonnes d’équivalent CO2 (600 tonnes d’équivalent CO2 émises pour un projet de même type en matériaux conventionnels).

La 2ème phase du projet prévoit l'étude de nouveaux procédés constructifs et le lancement en 2022 d'opérations pilotes dans le Sud Landes et le Pays Basque avec plusieurs bailleurs sociaux.

Pour s’assurer de la disponibilité des ressources, un travail est réalisé en amont avec les filières agricoles et les filières de matériaux de réemploi et de recyclage présentes sur le territoire.

Une offre de formations est prévue pour permettre aux professionnels d'acquérir les compétences nécessaires.

Un projet de territoire et de coopération

Le projet FILOHA s’intègre dans la dynamique du Pôle Territorial de Coopération Economique (PTCE) Sud Aquitaine portée par le CBE du Seignanx et il est soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine.

Des matériaux biosourcés et locaux

Quand on parle d’éco-construction, on parle d’une manière de concevoir et de construire plus économe en énergie et en ressources, qui privilégie l’emploi de matériaux produits et transformés localement : par exemple le bois, la paille, le chanvre ou les matériaux issus du réemploi et du recyclage.
En effet, le secteur du bâtiment contribue environ à 25% des émissions de gaz à effet de serre (GES) et à 40% des consommations d’énergie de la France.